20h_tf1.pngIl est assez rare de voir les médias traditionnels s’intéresser simultanément aux affaires de défense. La parution du livre blanc est un de ces moments. Nous avons donc droit aux journaux télévisés, à la radio, dans la presse écrite et sur le web à une profusion de nouvelles et de commentaires sur « la nouvelle politique de défense de la France ». Autant je trouve que la plus part des médias s’en tirent pas trop mal en étant objectif, même s’ils ne présentent pas les conséquences des réductions d’effectifs et de budget pour la France, autant j’ai été écœuré par la présentation qu’en a faite TF1 au journal de 20h d’hier soir.

Pour vous faire une idée, vous pouvez aller regarder le reportage sur le site de la chaîne ici

Il faut tout de suite préciser que je ne suis plus depuis longtemps un habitué de cette grande messe télévisée. De part mes horaires, je n’ai pas le temps de la regarder, en plus du fait que son contenu ne m’intéresse guère. On y parle trop, à mon gout s’entendant, de l’actualité française, alors que je suis plus intéressé par celle qui concerne l’étranger. Si on ajoute à cela qu’une bonne partie du journal relève plus du magazine que de l’info, la part restante est trop faible pour que je m’y attarde. C’est sans doute ces raisons qui font que je suis un abonné du Courrier International et que j’écoute plus la radio que je ne regarde les infos à la télé.

Ecœuré donc par la présentation de TF1. Au final on va donc « injecter » 377 Md € dans la défense sur les 10 prochaines années, un chiffre si impressionnant qu’il donne l’image d’une augmentation du budget, là ou il baisse. A ce rythme là, autant prendre les chiffre pour un siècle, ça sera encore mieux. Le second porte-avions, renvoyé à 2012, c'est-à-dire probablement jamais, mais apparemment on s’en fout, les matériels vieillissants, pas grave il y en a plein de nouveau qui arrive (NH90 et A400), sans un mot pour parler du fait que l’on ne remplace même pas un équipement sur deux, ni des « trous » capacitaires que l’on va avoir avec les retards de livraisons suites aux étalements de programmes.

Au final il n’est guère étonnant que nos concitoyens se moquent des questions de défense, quand la présentation qui leur est faite leur indique que tout va bien et que l’on est en train de construire un outil performant et efficace, alors qu’en coulisse on démembre l’outil pour l’adapter à une toute petite puissance, sans rapport avec l’ambition de la France dans le monde, ni à ses intérêts.

On croirait de la bonne vieille propagande. Remarquez, il faut qu’il soit gentil à TF1 avec les cadeaux que notre président leur a fait en voulant supprimer la pub sur France Télévision et la seconde coupure de pub durant les films. Cela vaut bien un petit renvoi d’ascenseur et une couverture bienveillante de la politique du gouvernement.

Alors quoi, quand on supprimer 15 000 poste d’enseignant sur 1 153 000 tout le monde est dans la rue, mais quand on en enlève 54 000 sur 320 000 dans l’armée ce n’est pas grave ? Je vous rappelle que l’on va « injecter » plus de 770 Md € dans les 10 prochaines années dans l’éducation tout de même. Je vous accorde que l’éduction est très importante, et elle a donc la place de choix dans les orientations budgétaire de ce pays, mais il y a là un traitement qui me choque personnellement.