Le nEUROn est un démonstrateur de drone de combat (UCAV) furtif européen comparable au Boeing X-45 (abandonné en 2006) ou au Northrop Grumman X-47 Pegasus et reprenant l'aérodynamique du bombardier Northrop Grumman B-2 Spirit. Il est donc le second programme expérimental occidental, alors que la Chine aurait également un projet d'UCAV. Les objectifs de démonstration sont: l'exécution d'une mission air-sol automatisée insérée dans un réseau C4I d'une durée de 100 minutes à 100 km de sa base d'opération; la réalisation d'une plate-forme furtive, tant dans le domaine de la signature radar que dans celle de la signature infrarouge; le tir d'armements (2 x bombe guidée laser de 250kg ou, moins vraisemblablement, de bombes lisses dotées d'un kit AASM) à partir d'une soute interne dans des délais très courts. À travers ces missions, l'objectif est également de démontrer la validité de technologies de commandement et de contrôle d'un véhicule sans pilote d'une taille équivalente à celui d'un avion de combat, en assurant le haut niveau de sécurité requis. Ainsi, une dizaine de nouvelles technologies doivent être développées sur le programme, dont la moitié concernent la furtivité. Décollage et atterissages automatiques en font également partie, tout comme l'insertion dans le trafic aérien.

Visant à prospecter des alternatives à l'utilisation unique de l'avion de combat piloté à l'horizon 2025, il est développé sous couvert de la Délégation générale pour l'Armement (DGA) française par une alliance européenne comprenant les français Dassault Aviation (maître d'œuvre) et Thales, le suédois Saab, le grec HAI, l'espagnol EADS-CASA, l'italien Alenia Aeronautica et le suisse RUAG.

La suite sur Wikipedia